Happinez

happinezIl fait naître en moi l’envie de m’y blottir comme dans un fauteuil moelleux, de le croquer comme une fraise mûre encore chaude du soleil, de le découper pour créer un tableau d’inspiration, d’y plonger comme dans un bon bouquin un jour gris d’hiver.

Il est l’incarnation même de l’énergie que je veux nourrir et diffuser en moi et autour de moi.  Ses mots-clés sont féminin, positif, inspirant.

Valoriser le féminin. Dans toute sa splendeur, sa puissance, sa grâce, sa fragilité, sa créativité. L’énergie masculine est caractérisée par l’extériorisation, l’action, la force, la découverte du monde, la compétition, la logique. L’énergie féminine s’exprime dans l’intériorisation, la sensibilité, l’intuition, le foyer, la réunion, la synthèse. Ces deux énergies sont présentes en chacun de nous, complémentaires et nécessaires. Pendant de nombreux siècles, le monde a fonctionné sur un mode masculin prédominant. Il est aujourd’hui l’heure de valoriser, en soi et dans le monde, le féminin. Cela n’implique pas d’écraser l’homme, simplement de reconnaître l’harmonie qui découle de l’équilibre entre ces deux pôles.

Miser sur le positif. Réfléchir comment s’améliorer et améliorer le monde en focalisant sur les fleurs de la vie. Concevoir la vie comment un espace de beauté, de liberté, de richesse. Pas pour faire l’autruche, au contraire. Pour respecter un principe universel fondamental: je crée ma réalité. Plus je porte d’attention à quelque chose, plus j’y mets de l’énergie et plus je la crée dans le monde extérieur appelé « réel ». En focalisant sur la beauté, la liberté, la richesse, je crée une réalité empreinte de ces qualités.

Trouver l’inspiration. Tout le monde a le pouvoir de se créer une vie merveilleuse, mais parfois on s’endort. On oublie qu’on a le choix, que tout ne dépend que de nous, nos croyances, nos pensées, nos émotions, et les actions qui en découlent. On oublie qu’on a des rêves, qu’on aspire à mieux que ce qu’on vit au quotidien. Puis on croise une personne, un livre, une image, une idée qui nous inspire, nous réveille, nous donne l’envie de rallumer le feu de notre motivation à créer un monde merveilleux.

Et quand on se réveille, on se rappelle. On se rappelle que le monde est fait de contrastes qui créent l’espace pour l’existence même d’une réalité. Sans froid, pas de chaud. Sans nuit, pas de jour. Sans féminin, pas de masculin. Alors on accepte d’unir les pôles opposés. Quand on se réveille, on se rappelle qu’on choisit et crée notre vie, en partant de là où on décide de poser notre regard, mettre notre énergie. Alors on regarde ce qui est positif en nous et autour de nous. Et tout naturellement, on se met à créer une vie passionnante, merveilleuse, source d’inspiration pour soi et les autres.

Happinez est un magazine beau, libre, motivant, innovant, audacieux, apaisant, varié, riche, coloré, enthousiaste, joyeux, dynamique et généreux, qui a l’audace de se lancer alors que la presse papier semble à l’agonie. Je vous invite à le feuilleter, ne serait-ce qu’une fois, et imaginer comment serait le monde si les tables basses des salles d’attente étaient recouvertes de Happinez…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *