Notre peur la plus profonde

Notre peur la plus profonde n’est pas d’être nul et incapable.

Notre peur la plus profonde est d’être puissant au-delà de toute mesure.

C’est notre lumière, pas notre ombre, qui nous effraie le plus.

Nous nous demandons: Qui suis-je pour être brillant, merveilleux, talentueux, fabuleux?

En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être? Vous êtes un enfant de Dieu.

Vous restreindre, jouer petit ne sert pas le monde.

Il n’y a rien de lumineux à vous rétrécir et vous cacher pour éviter d’insécuriser votre entourage.

Nous sommes là pour briller et manifester la gloire de Dieu qui est en nous. En chacun de nous sans exception.

Et quand nous laissons briller notre lumière, nous donnons inconsciemment la permission aux autres de briller également.

Quand nous nous libérons de notre propre peur, notre présence libère automatiquement les autres.

Ce texte, rendu célèbre par Nelson Mandela, est extrait de « Un retour à l’Amour » de Marianne Williamson (traduction libre).

Il a été repris dans le roman initiatique de Caroline Gauthier « Au nom du corps », mon livre de chevet du moment. Vous pouvez le découvrir comme moi grâce à cette magnifique vidéo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *