Je célèbre tous les obstacles de l’année

En ce 22 décembre, j’ai envie de célébrer tous les obstacles, les contrastes, les défis, les peurs, les échecs rencontrés cette année.

Sur le semestre écoulé, j’ai peiné à garder une énergie joyeuse, légère, enthousiaste au quotidien. Le contraste avec l’année passée est poignant et m’a laissée perplexe à plein de moments. Pourtant, aujourd’hui, je reconnais la magie de tout ce que j’ai vécu. J’ai l’impression d’avoir été plus que jamais soutenue par l’Univers. Un soutien bienveillant qui m’a poussé à chaque instant à réaffirmer ma puissance, mon ambition de briller pour inspirer les autres à briller avec authenticité, mon engagement à remplir la mission de mon âme. Un soutien qui m’a invitée à aller visiter mes peurs, remettre en question mes croyances, lâcher mes attentes et m’ouvrir toujours et encore à la vie, la magie, la perfection de ce qui est.

Nous passons le plus clair de notre temps la tête dans le tableau de notre vie. Empêtrés dans la mélasse de nos émotions, de nos déceptions, de nos attentes frustrées, de notre impatience tendue jusqu’au point de rupture. Pour découvrir la splendeur du tableau, il est nécessaire de s’élever.

Pendant ces derniers mois, j’ai oscillé entre ces positions complémentaires, le point de vue humain et le point de vue divin. L’Univers m’a apporté son soutien pour que je m’élève tout naturellement et régulièrement, avant de retomber dans la mêlée.

C’est comme le brouillard. Quand on est dessous, on croit dur comme fer qu’il fait un temps triste, que toute l’énergie que le soleil nous offre a été aspirée de notre monde. A mesure que les jours passent les épaules tombent, les sourires s’estompent, l’épuisement nous gagne. Puis un jour, on décide de sortir la tête du brouillard, d’aller voir au-dessus. Et là, émerveillement! Le soleil est fidèle à son poste, rayonnant généreusement son énergie infinie. On se rappelle alors que tout dépend du point de vue. Ce qui semblait la seule vérité depuis dessous n’est en fait qu’une perception basée sur le point de vue.

Aujourd’hui, je célèbre les défis, les échecs, les détours, les obstacles rencontrés cette
année, et plus intensément ce dernier semestre. Aujourd’hui, j’en reconnais toute la valeur. Je suis au-dessus du brouillard et j’arrive à voir l’étincelle de lumière et de clarté que chaque situation m’a apportée. Je suis pleine de gratitude face à la magie de la vie et au soutien de l’Univers.

Et demain, un demain proche ou lointain, je sais déjà que j’aurai oublié que le brouillard n’est qu’une illusion de mauvais temps. J’aurai oublié que le tableau est plus grand que ce que j’en perçois depuis mon point de vue humain. J’aurai oublié que tout est toujours parfait, que ce que je vis est parfait, que tout contribue toujours à mon épanouissement. Demain, j’aurai oublié que mes contrastes ne sont que des perles déguisées.

Peu importe. Aujourd’hui, je me souviens. Aujourd’hui, je célèbre la magie de la vie. Aujourd’hui, je suis riche de toutes les prises de conscience ou ébauches de compréhension que les événements m’ont transmis. Aujourd’hui, je célèbre tous les obstacles de cette année et me réjouis de grandir grâce à tout ce que la vie mettra sur mon chemin l’année prochaine.

Avec Gratitude.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *