L’être humain est compliqué…

… ou peut-être que ce n’est que moi qui suis compliquée?

Il y quelques mois, une amie m’a fait découvrir le magazine Happinez: j’ai adoré! Quand j’ai commencé ce blog, j’ai eu envie d’écrire un article dessus. J’ai donc fait l’éloge de Happinez, en toute gratuité. Et je me disais que quand même, ce serait bien (et sommes toutes normal) que je bénéfice d’une ristourne sur les abonnements conclus suite à mon article. Je l’ai écrit du fond du coeur, mais ça n’en reste pas moins une belle publicité, non?

Depuis quelques mois, je suis membre d’AFICEA, une association de coaching fondée par Marcelle Della Faille. Chaque fois que je l’écoute, je ressens une énergie remplie de douceur, d’amour, de joie et d’humilité émaner de Marcelle. Ce n’est pas du tout ce qui se dégage du site (pour moi), et je ne m’y serais jamais attardée si je ne l’avais pas d’abord entendue et vue dans une interview. C’est une femme qui m’inspire, m’apaise, me nourrit.

Donc, je suis membre d’AFICEA. Et cette association intègre automatiquement ses membres à son réseau d’affiliation. On me propose donc de gagner un pourcentage des ventes de chaque programme, abonnement ou autre produit vendu sur le site, et acheté par une personne que j’aurais référée. Bref, on me propose de valoriser financièrement l’éloge que je pourrais en faire. Et là, je bloque.

Regardez bien! J’aime un magazine, je le recommande, et j’aimerais (tout au fond de moi) qu’on me paie pour cette publicité. J’aime le contenu d’un site, on me propose de me payer pour la publicité que j’aurais envie d’en faire, et du coup je n’ose pas le recommander. C’est pas être compliquée, ça?

Des incohérences de ce genre, on en abrite toutes et tous. C’est à les débusquer, les éclairer, les exposer dans toute la splendeur de leur ridicule que je travaille. Ce qui me permet alors de transformer mes pensées et croyances limitantes, les aligner avec mon rêve pour créer de la cohérence. Et faire un petit pas de plus en direction de ma nouvelle réalité.

Et devinez quoi? C’est grâce, entre autres, à ce que m’apporte Marcelle Della Faille que j’avance. Je vais donc respirer un grand coup et le faire: si vous aussi vous avez envie d’avancer vers votre rêve et cherchez une main pour vous accompagner, regardez du côté d’AFICEA. Et si vous y trouvez de l’inspiration, merci de passer par le lien de cette page. J’en retirerai quelques francs, mais surtout une immense fierté pour ce que j’ai accompli: dépasser mes limites, augmenter ma cohérence, aligner un peu plus ma vie sur mon rêve.

Merci de tout mon coeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *