Comment je suis devenue entrepreneure

Je lis ou j’entends régulièrement des entrepreneurs hommes ou femmes dire qu’ils ont toujours voulu, pensé, su qu’ils seraient entrepreneurs. Personnellement, je n’ai pas l’impression d’y avoir pensé un instant avant l’année passée.

Même si cela faisait déjà plusieurs années que j’avais un statu d’indépendante, je ne m’étais jamais considérée comme entrepreneure. Mon activité était très accessoire, aussi bien par rapport au temps investi qu’à l’argent généré. C’était un petit « à-côté » en complément de mon rôle de mère.

Arrivée proche de la quarantaine, la crise ne s’est pas faite attendre. Un sentiment aigu de « seulement / déjà » m’a envahie. Seulement 40 : les années à attendre la fin sans vraiment m’épanouir vont encore être longues et nombreuses ! Déjà 40 : si je veux faire quelque chose de ma vie, être vraiment tout ce que je peux être, exprimer mon plein potentiel, il est grand temps que je m’y mette !

Ce jour-là, je n’avais encore aucune idée de quoi, comment, sous quelle forme, mais j’ai décidé de me créer une vie d’abondance au sens large : abondance d’argent, mais surtout abondance de sens, abondance de joie, abondance de liberté, abondance d’amour, abondance de fierté, abondance de contribution.

Quelques semaines plus tard, ma vision était très claire : aider les femmes à s’aimer, reconnaître leur valeur, récupérer leur pouvoir pour oser être pleinement elles, créer leur vie de rêve et contribuer magnifiquement à un monde plus harmonieux. Je me voyais riche et prospère, aidant les femmes à s’autoriser le succès dans la douceur et la joie. Un modèle comme Sam, la millionnaire éclairée de Hansen et Allen.

N’ayant toujours aucune idée du comment, mon mental avait beau jeu de dénigrer cette vision : Inspirer les femmes à s’épanouir et réussir ? Et toi alors, tu as réussi quoi ? Tu n’as même pas le début d’une entreprise qui marche, comment veux-tu leur servir de modèle?

Depuis, je suis devenue entrepreneure. Je me suis mise à travailler « pour de vrai », c’est à dire en accordant une vraie valeur à mon travail et à ce que j’offre. Après quelques mois, il était simplement évident d’ancrer ces transformations d’identité en procédant à la constitution administrative de ma première société. C’est ainsi qu’est née officiellement en mai 2016 l’entreprise Energie de Vie – Joëlle Dey-Boada, société de service qui œuvre dans le domaine de l’accompagnement à l’épanouissement des femmes en particulier et de la société en général.

J’ai eu la joie d’inspirer déjà de nombreuses femmes à se poser en actrices de leur vie, plutôt qu’en victimes, et la transformer pour se rapprocher de leur rêve. Mon entreprise a pour objectif de décupler ce que je peux faire en tant qu’individu. Energie de Vie a pour ambition de transformer le monde une femme à la fois, en l’inspirant à s’aimer, reconnaître sa valeur et exprimer son plein potentiel de joie et de contribution pour créer une société où chacun a sa place et la complémentarité des énergies masculines et féminines est honorée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *