Les paiements

OK, c’est l’heure d’aller faire les paiements. Un moment qui me met souvent au défi de ne pas sentir mon ventre se contracter. Alors je choisis de venir écrire d’abord, me prendre le temps de me centrer et me réengager encore une fois à focaliser la conscience d’abondance et renoncer à croire au manque.

A propos d’abondance, la journée a particulièrement bien commencé avec la femme de ménage et le laveur de vitre qui astiquait mon Home Sweet Home alors que j’enfourchais ma bécane pour aller au cours de poterie.

Déjà là, c’est intéressant d’écouter la pointe de honte qui s’immisce en moi. Les gens vont me juger. Ils vont me traiter de riche. Pire, ils vont penser que je suis riche et que j’essaie de faire croire que ce n’est pas le cas. Et d’abord, pourquoi je me sens mal à l’aise avec l’idée que d’autres puissent penser que je suis riche? Pourquoi ai-je soudain envie de me justifier (oui, la femme de ménage est un luxe, et je savoure chacun de ses passages en préférant couper dans d’autres budgets que me passer de ses services. Et la baie vitrée de 5 mètres de haut avait vraiment besoin d’être lavée!) alors que… que quoi?

Je respire. Je respire profondément et accueille cette pointe de honte. Je sens que de l’avoir partagée, elle a déjà perdu de sa puissance. Comme un ballon qui se dégonfle. Je l’accueille et l’autorise à être là, en moi, avec moi. Elle a peur de la lumière, préfère se tapir dans l’ombre. Je l’invite à venir sur la scène avec moi, sous les feux de la rampe. Merci, chère honte, pour ce que tu m’apprends aujourd’hui. Je reconnais l’importance de tes enseignements et ton utilité dans mon équilibre et développement. Merci d’être là pour me servir.

Je respire. Avec plus de place. Plus de paix. Le coeur ouvert.

Donc, arrivée à la poterie, l’abondance continue: la prof vient directement vers moi pour me donner de l’argent. Je viens de participer à une expo-vente et deux de mes pièces ont été vendues.

Je suis à la poterie. La femme de ménage et le laveur de vitre bichonnent mon Chez Moi. Et je reçois de l’argent. Merveilleux! Je savoure. Et je m’ouvre: What else is possible?

Ok, je me sens connectée, sereine. Je suis prête pour aller faire les paiements en conscience d’abondance. La situation d’aujourd’hui reflète les pensées et actions du passé. Je me réjouis de voir les résultats de la vibration de ce jour d’ici quelques temps. Et je choisis que ce temps entre vibration et manifestation soit comme un claquement de doigts!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *