L’erreur à éviter

Commets-tu aussi l’erreur tellement commune et fréquente de t’oublier? De foncer, forcer, donner tout ce que tu as et plus, jusqu’à épuisement? Se donner à fond pour un projet est en soi louable, mais le fais-tu de manière durable? 

On nous parle durabilité par-ci, écologie par-là. On stigmatise la propension humaine à piller les ressources de la planète sans lui donner les moyens de se régénérer. On nous encourage à changer de comportement envers la Terre. C’est très bien. C’est nécessaire. Mais c’est mettre la charrue avant les boeufs. 

Le monde n’est que le reflet de notre attitude individuelle, et malheureusement les personnes qui prennent soin de leur énergie, de leurs ressources, les exploitent avec respect et veillent toujours à les régénérer sont encore minoritaires. 

Une mère de famille, cadre à l’international. Une femme nouvellement directrice d’une grosse structure à fort rayonnement régional. Une jeune entrepreneure qui développe son produit, sa notoriété et son business. Le point commun? Elles plongent dans leur marathon en sprintant. Elles épuisent leurs ressources. Elles foncent droit dans le mur, comme l’humain avec la planète.

Pourtant, les choses sont simples, tellement simples qu’on les comprend et applique dans plein d’autres domaines, Tellement basiques qu’un enfant de 4 ans les saisit facilement: si on ne prend pas soin de remplir le réservoir, le véhicule va s’arrêter.

Notre corps est notre véhicule dans cette vie. Nous avons besoin d’énergie pour le faire avancer, une énergie hautement renouvelable, théoriquement illimitée, mais difficilement stockable.

Que fais-tu pour renouveler ton énergie, remplir ton réservoir pour y puiser allègrement en fonction de tes projets et priorités?

Quand prends-tu le temps de penser à toi, t’occuper de toi, pour pouvoir penser aux autres et leur offrir le meilleur de toi?

Quel soutien te permet de faire le plein d’énergie chaque jour, chaque semaine, pour toujours être en positif?

Quelle est LA chose à intégrer, lâcher ou modifier dans ton quotidien pour ne pas te retrouver à bout de souffle après 200 mètres, avec encore près de 42 kilomètres à parcourir?

Intégrer 3 minutes de respirations yogiques avant le coucher? Un mantra inspirant et ressourçant pendant le trajet? Une balade en forêt chaque semaine? Un massage mensuel?

Lâcher le repassage des chaussettes (si si, ça existe!)? L’idéal de la perfection? L’illusion de n’avoir besoin de personne pour y arriver? L’habitude de dire oui alors que tu n’as aucune envie de « faire » oui?

Modifier la répartition des tâches familiales? Ton rituel matinal (lever en ronchonnant, attraper un café pour ouvrir les yeux, s’occuper du reste de la maisonnée, partir en courant au travail)? La place que tu accordes à tes besoins par rapport à ceux des autres?

Je suis la personne la plus importante au monde.

C’était mon mantra semence il y a cinq ans. Le mantra le plus généreux et ambitieux que je connaisse. Il m’a permis, avec d’autres démarches, d’intégrer ce soin de moi si profondément que c’est devenu mon fonctionnement normal. C’est la base de l’expansion, la condition pour contribuer grandement et recevoir abondamment.

Si tu as l’ambition d’une vie et une carrière épanouissantes, ne commets plus l’erreur de t’oublier. Apprends à te régénérer, prends soin de toi, accorde à ton énergie et ce qui la nourrit la priorité qu’elle mérite. Fais-le pour toi. Fais-le pour ceux que tu aimes. Fais-le pour ce que tu as envie d’accomplir. Fais-le pour l’humanité et la planète. Fais-le.

1 réflexion sur “L’erreur à éviter”

  1. Merci Joëlle,
    Ce parallèle entre la relation humain-planète et soi-à-soi est tellement pertinent et tellement vrai! Je m’accorde déjà beaucoup, mais est-ce l’essentiel, c’est-à-dire l’amour à soi en toutes occasions ? C’est ce vers quoi je chemine, lentement, et ce genre d’articles y contribue alors un immense MERCI!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *