Des graines pour commencer

Hier j’ai donné un atelier à près de 40 femmes qui ont un rôle professionnel à responsabilité. J’ai eu toutes les peines du monde à préparer cet atelier, jusqu’à ce que je lâche et accepte de m’y présenter simplement moi.

Laisser tomber les codes (powerpoint, structure et contenu clairement définis à l’avance) nous met à nu. Plus de masque. Impossible de se cacher derrière l’action. Il n’y avait plus que moi, ma présence, mon être avec tout ce que j’ai de merveilleux à offrir.

Forcément, ça bouscule. C’est tellement différent de ce qu’on a l’habitude de vivre. Ca bouscule l’audience, et ça bouscule l’animatrice. Moi en l’occurence. Le contrôle échappe. La seule possibilité est de faire un avec le moment, avec l’audience, avec ce qui se passe dans l’instant et suivre son intuition.

Beaucoup de graines ont été semées lors de cet atelier. Des germes de ce qui pourrait être possible. Des idées de prochain pas. Des suggestions de où porter son regard. Mais aucune recette n’a été donnée. Aucun mode d’emploi clair et universel. Juste la notion que personne d’autre que soi ne connait cette fameuse recette du bonheur ou de la réussite que tout le monde cherche. Et ça c’est parfois tellement frustrant!

Après l’atelier, j’ai eu l’occasion de discuter avec une participante. Elle espérait ressortir avec des outils qu’elle pourrait appliquer directement. En des mots à peine voilés elle a exprimé sa frustration ou déception. Au fil de la discussion, une nouvelle réalité a émergé. Les éléments se sont mis en place pour nous faire voir à quel point elle avait vécu exactement ce dont elle avait besoin.

Quand on fait confiance (à la vie, l’univers, soi et tout le reste), les choses se mettent en place merveilleusement. A travers cet atelier « improvisé », j’ai pu lâcher un peu plus le besoin de contrôle. Ce fameux besoin qui est enraciné dans la peur, à l’opposé de la confiance. Evidemment, ça n’aura pas convenu à tout le monde, en particulier peut-être à celles pour qui la confiance est bien loin de leur fonctionnement. Pourtant je suis intimement convaincue que toutes les participantes ont reçu exactement ce dont elles avaient besoin. Pas forcément ce qu’elles pensaient recevoir ou voulaient recevoir, mais ce qui était juste.

Les graines contiennent tout le potentiel en elles, mais elles demandent à être plantées, arrosées, chéries pour qu’une plante magnifique en émerge. Hier soir, j’ai distribué des graines. Ce n’est que dans un deuxième temps que des outils peuvent être partagés, avec l’assurance qu’ils viendront soutenir la plante en croissance et non remplacer la graine.

Besoin d’aide pour cultiver tes graines de confiance et puissance? Rencontrons-nous!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *